On a testé : Un repas à base d’insectes comestibles

J’imagine déjà la moue dubitative de certains rien qu’en lisant le mot insecte. Cela peut se comprendre. Pourtant on a tendance à sous-estimer autant leurs pouvoirs nutritifs que leurs goûts. 

Comment faire aimer aux Français un aliment qui les rebute ? C’est le challenge ambitieux que se sont fixés les fondateurs de Jimini’s, Clément et Bastien. Après avoir endossé mon tablier et être passée au lavage de mains obligatoires, on commence par faire connaissance avec nos amis les insectes pour savoir à quelle sauce ils seront mangés.

Au menu, il y avait :
– Plat de résistance : one pan pasta aux criquets
– Dessert : truffes en chocolat et molitors

Malgré mon envie non dissimulée de goûter à ces petites bestioles, il est vrai que lors de mon premier « eye contact » avec ces derniers, j’ai eu une seconde d’hésitation. Comme une sensation de déjà-vu à la télé avec tous ses défis culinaires de l’extrême. Pourtant, ils ne sont pas « frais » donc sortez-vous de la tête l’idée qu’ils puissent gigoter dans votre estomac après mastication, car ils ont connus le jugement dernier depuis un long moment déjà. Au-delà des aliments qui les accompagnent, la préparation des criquets et des molitors est d’une simplicité déconcertante. Préalablement lyophilisés, il suffit de les faire griller ou suer dans une poêle avant de les intégrer au reste. Même en étant une « quiche en cuisine », ces deux recettes sont faciles à reproduire à la maison.

La suite sur Grazia juste ici !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s